Tuesday, 7 August 2012

Il est temps de déclarer le blocus de Gaza terminé !


Il est temps de déclarer le blocus de Gaza terminé !

lundi 6 août 2012 - Ayman Qwaider


Gaza est une véritable prison à ciel ouvert, un camp de concentration où vit confinée une population de 1,7 million de Palestiniens. La tolérance (voire le soutien) dont bénéficie Israël au niveau international pour perpétrer ses crimes est une honte pour l’humanité.
Ce point de passage relie le territoire assiégé avec l’Égypte et le monde extérieur. L’ouverture de la frontière n’est pas seulement une nécessité humanitaire, mais aussi une responsabilité morale et éthique.

L’ouverture du passage de Rafah est un exigence essentielle dans les relations entre les deux voisins. Sous le régime pro-américain de Moubarak, ce point de passage n’avait pas un fonctionnement normal, à cause de prétendues « raisons de sécurité », sans même définir ce que signifiait la sécurité. Il est bien connu qu’à travers l’Histoire, la bande de Gaza était le fer de lance de l’Égypte en même temps qu’une garantie de sa sécurité face à Israël. L’Égypte n’est liée par aucun accord pour imposer un blocus draconien sur la bande de Gaza, ni pour restreindre la liberté de circulation de 1,7 millions de personnes.

Après la chute de l’ancien régime en Égypte en février 2011, les Palestiniens de la bande de Gaza étaient plein d’espoir et d’enthousiasme, attendant que le nouveau système politique égyptien mette un terme à l’épopée du seul point de passage de Gaza. La fermeture de la frontière de Rafah a été très coûteuse pour les civils de Gaza. Plus de 600 Palestiniens ont perdu la vie après avoir été empêchés de quitter Gaza pour une hospitalisation à l’extérieur. Les étudiants ont été privés d’accès aux écoles et universités à l’étranger. Une grave pénurie de produits de base empêche de répondre aux besoins essentiels. Et par-dessus tout, les Palestiniens, ont été laissés sans aucune possibilité de se mettre à l’abri pendant le massacre dans Gaza, l’hiver 2008-2009.

L’Égypte a réellement diminué les restrictions sur la frontière de Rafah, mais n’a pas explicitement déclaré que ce blocus de 6 ans est terminé. Il est vrai que les Palestiniens sont autorisés à sortir librement pour la première fois en quatre ans. Il y a cependant toujours des restrictions concernant le flux de matériaux de construction, les produits alimentaires et le commerce. Il convient également de mentionner que les Palestiniens sont incapables de recevoir des amis d’autres nationalités, librement et sans certaines conditions. Alors que l’humanité est passée dans le 21e siècle, les étrangers doivent passer par d’humiliants tunnels entre Gaza et l’Égypte pour rencontrer leurs homologues dans la bande de Gaza.
L’Égypte est toujours l’objet d’un processus révolutionnaire et le nouveau-né du système politique égyptien devrait aller main dans la main avec la volonté du peuple égyptien pour mettre fin à la souffrance quotidienne des Palestiniens dans la bande de Gaza.

L’Égypte devrait apporter son soutien à la bande de Gaza. Il convient d’abandonner ce siège injuste, et de mettre fin à l’humiliation délibérée aux passages frontières et dans les aéroports. Le nouveau président Morsi devrait prendre une décision historique et humaine en ouvrant le passage de Rafah, sans conditions ni restrictions tous les jours et toute l’année pour les personnes et les biens.

L’ouverture du passage de Rafah est un véritable test pour le succès de la révolution égyptienne et la volonté de changement et de réforme exigée en Égypte et par tous les révolutionnaires arabes.

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12511

http://aymanqwaider.wordpress.com/2012/08/06/il-est-temps-de-declarer-le-blocus-de-gaza-termine/


No comments: